Calacuccia

Capitale du Niolu, bassin du cours supérieur du Golo, entourée de hautes montagnes, Calacuccia est connu pour la célèbre vendetta des Negroni et des Leca au 19ème.

Patrie de Maria Felice, la « fiancée du Niolo », morte de chagrin et auteur d’un « vocero « , chant funèbre recueilli par Mérimée, ce village abrite les hameaux de Sidossi et de Bonamanacce.